E-commerce et réseaux sociaux : où chercher sa visibilité en 2019 ?
Méfiance vis-à-vis de la publicité, avis clients, croissance du mobile… Les enjeux pour les marques sont énormes sur les réseaux sociaux, notamment chez les plus jeunes. De quoi pousser à s’intéresser de près aux statistiques illustrant ces phénomènes : en voici quelques-unes !   

Une influence réelle chez les jeunes 

Ils font désormais moins confiance à la publicité qu’aux “influenceurs”, ces personnalités et/ou ambassadeurs des marques sur les réseaux sociaux : les jeunes suivront (pour 60% d’entre eux) plus l’avis de l’influenceur qu’une publicité traditionnelle. Non sans valider leur achat par la lecture d’avis client (ils sont 88% à le faire avant une commande).
Les réseaux sociaux peuvent aussi jouer un rôle de réel prescripteur : ils sont plus de 50% chez les 18-24 ans à avoir découvert un produit grâce à un influenceur. Chez les 18 - 34 ans, la quasi-majorité (95%) suit au moins une marque sur les réseaux sociaux.   
 



Des réseaux en mutation

Si Facebook poursuit sa croissance stratosphérique (plus de 2 milliards d’utilisateurs par mois, +12% vs 2017), YouTube et What’s App poursuivent leur ascension (respectivement +26 et +15% à 1,9 et 1,5 milliards d’utilisateurs mensuels). Instagram franchit le cap du milliard (plus de 25% de progression).

C’est la vidéo qui devient l’un des enjeux des réseaux sociaux : +80% de temps de visionnage l’année dernière par rapport à 2017 sur Instagram ; plus de 100 millions de vidéos visionnées chaque jour sur Facebook ; plus d’une heure de consommation moyenne sur mobile, chaque jour, pour YouTube.

Côté social-commerce, c’est sur smartphone que se situe la problématique : 21% des transactions ont été faites sur un terminal mobile, mais ce chiffre est appelé à se développer. La tendance en Search l’indique : les requêtes mobiles sont désormais plus importantes sur téléphone que sur ordinateur, et le trafic mondial internet est désormais à plus d’un tiers réalisé sur téléphone. 


Que retenir de ces chiffres ?  Le mobile poursuit sa progression, avec un enjeu toujours plus fort pour les marques : de la validation du panier à la livraison, ce n'est pas l'outil qui fera la réputation de la marque, mais bien la combinaison de l'expérience client online (site responsive et navigation intuitive) et offline (expédition, livraison, éventuel retour, produit en lui-même). Mais, pour séduire, il faudra compter sur sa capacité à influencer plutôt qu'à promouvoir, puisque les jeunes deviennent désormais méfiants envers la publicité pure. Réseaux sociaux (donc avis et influenceurs) comptent désormais autant que des spots TV. 




 Photo credit: Limelight Leads local-search-marketing via photopin (license)