5 leçons pour bien emballer, par Upela

Cela fait des années que vous essayez et… rien à faire, vous ne parvenez pas à bien emballer ?

Upela vous donne le mode d’emploi pour réussir un emballage parfait et éviter tout désagrément lorsque vous expédiez un colis à votre bien-aimé(e)... mais aussi à tout destinataire dans l’attente d’un paquet bien emballé !

Suivez le guide !

Comment emballer un colis ?
Leçon nº1 : Pour bien emballer, sachez estimer la difficulté

Vous doutez de la résistance du produit que vous envoyez ? Il convient tout d’abord de bien estimer le degré de fragilité de votre envoi. Ainsi, les appareils de mesure sont classifiés comme “extrêmement fragiles”, tandis que les appareils optiques ou les PC sont classés comme “fragiles”. Les bouteilles ou les outils sont considérés comme “robustes”, une TV ou une machine à écrire “relativement fragiles”, une machine à laver “relativement robuste”.
Soyez logique, et protégez plus efficacement un produit que vous jugerez comme fragile. Un doute ? Contactez notre SAV ou le service du transporteur opérant votre envoi.

Conseils pour bien emballer un colis

Leçon nº2 : Pour bien emballer, recyclez les vieilles recettes

Vous possédez l’ancien emballage (d’origine) de votre produit ? Sans nécessairement réutiliser le même carton, n’hésitez pas à protéger votre envoi avec les polystyrènes, mousses ou cartons conçus sur-mesure pour le produit. Si possible, utilisez un carton de la même taille que l’ancien pour votre envoi.

Envoyer colis moins cher

Leçon nº 3 : Pour bien emballer, mettez-y le paquet

A chaque poids de produit son emballage. Votre colis pèse plus de 20 kilogrammes ? Nous vous conseillons alors d’utiliser un carton double ou triple cannelures. Plus de 50 kilos ? Optez alors pour la boîte en bois, métal ou plastique qui résistera mieux à son poids.
Vérifiez enfin que votre emballage est bien hermétique, surtout si son contenu est sensible (matériel hi-fi / High-tech, livres ou dossiers…), cela évitera les désagréments liés au climat (froid, chaud, pluie…). 



Leçon nº4 : Pour bien emballer, ne laissez pas s'installer de flottement

Un objet « flottant » aura beaucoup plus de chances de s'abîmer qu’un produit correctement calé. Une règle d’or : utilisez beaucoup de matériaux de calage pour absorber les chocs liés au transport. Papier bulle, polystyrène, à défaut journaux, chiffons, papiers viendront maintenir votre objet solidement. Si vous envoyez un produit fragile, respectez la règle suivante : volume d’emballage = 2X le volume de l’objet. Evitez aussi de mettre deux produits sensibles en contact dans un emballage.


Leçon nº5 : Pour bien emballer, allez-y par étape

Votre carton va être manutentionné et transporté avec d’autres colis. Ne le chargez donc pas trop : préférez plusieurs petits cartons qu’un seul intransportable. Cela augmentera peut-être un peu votre budget mais permettra au moins à tous vos produits d’arriver en bon état ! Evitez également d’« insister » sur un colis en utilisant des cordages ou des ficelles : préférez le scotch à cartons, plus efficace et résistant ! Vous rendrez la manutention des livreurs plus facile et ces derniers plus heureux (comme en témoigne la photo ci-dessous). 

 
Date d'enlèvement souhaitée